"A force de rechercher le bonheur,
on en oublie de tuer l’ennui"

PANAMOPHOBIE

À la tombée de la nuit,

Pourquoi les chats sont gris

Et quau lever du jour

Il ny a plus damour?

Je rentre de Paris,

Je me demande, ici,

Comment fait on là bas

Pour vivre comme ça!!

 

De ma ferme auberge,

Je regarde pousser

Les courges et les asperges

Dans mes champs déguisés

Par mes petits enfants

Qui jouent à chat perché,

Les cheveux dans le vent,

Les genoux écorchés.

 

Lair idiot nest plus dans les villages

Mais il est dans les villes dans les embouteillages!

 

Dans ma république « panamière »,

Je marchais sur des peaux de bananes.

Le long du canal jnétais pas fier,

À mon cou mon écharpe, à mes rêves Marianne.

A mes heures gagnées, je suis le maire

Dun village de 640 âmes,

Une épicerie, plus décole primaire

Et plus de poste à mon grand dam!

 

Nous le grand Paris , nous lavons réussi :

Tout le monde à un toit au dessus de son lit!

Les idiots nsont plus dans les villages

Mais ils sont dans les villes dans les embouteillages!!!!

 

Ce dimanche,

Cest la fête à Pierrot,

Le doyen qui sépanche :

“Ca ira mieux tantôt”!…


Vieux et jeunes

Partagent lapéro,

Ça rit et ça sengueule

Ben cest ca le bistrot!

 

Nous ne sommes quun seul peuple par ici,

Etre humain cest déjà pas si mal!

On se confronte, il ny a pas de conflit,

Etre humain cest déjà pas si mal !

 

Fi de quand dira ton, de ragots,

Un sourire, cest déjà pas si mal

Et personne, là dans le caniveau, 

Un regard, cest déjà pas si mal!

 

Et quand La guiguite

Qui est simple desprit

Me dit : “Msieur lmaire ici

Cest jauresso-gaulliste,

 

Giscardo

Mitterando-trotskiste,

Anarco

Démocrato-civiste!

 

De nos mains est sortie de terre

La médiathèque  BAUDELAIRE

Car ici nous croyons dur comme fer

Que Madame “Culture Populaire”

 

Ça élève et puis ça fédère,

Ça jubile et puis ça libère, 

Et comme PIERROT nous la dit hier :

“Cest ballot une vie sans VOLTAIRE”!

 

Et quand la guigite me dit sans retenue :

“Avec mon bac -8

Ca jlaurais jamais cru

Mais toute la semaine derniere

Jai honoré BALZAC,

ROUSSEAU, CAMUS, MOLIERE,

Jai adoré RONSAC!”


Les Idiots nsont plus dans les villages

Mais ils sont dans les villes dans les embouteillages!

 


retour à la liste des chansons